Aujourd'hui,

J’ai envie de travailler avec vous, avec ceux qui seront les acteurs de demain, j’ai envie de partager ce que l’on m’a donné, pour tenter de vous transmettre une des choses les plus importantes dans notre vie de citoyen parmi les citoyens : la responsabilité et la haute idée politique que nous nous devons d’avoir face à nos actes.

Une méthode pour être comédien ?…

Il n’y a pas de méthode; car s’il y en avait une, tout le monde serait comédien.
En revanche, j’ai une approche précise et définie pour offrir mon expérience. Je cherche à travailler à partir de la force particulière de chaque individu. Je cherche ce que seul cet individu est capable de faire à sa manière bien spécifique.
Je pourrais résumer ma recherche ainsi : votre faiblesse, c’est votre force. C’est sur ce territoire que se trouve l’énergie et le moteur de l’artiste; c’est le territoire du lion qui refuse de se couper les ongles.
Dans la vie comme sur scène, avant de rencontrer les autres, le comédien cherche d’abord à se rencontrer lui-même dans cet espace théâtral qui lui permet de faire coïncider le réel et l’imaginaire.

« Entrer, briller, mourir. »

Jouer n’est pas un jeu. Monter sur une scène n’est pas un passe-temps pour gosses de riches. C’est un atelier perpétuel où l’on vomit les tièdes: si vous avez peur de vous salir les mains au contact de la pâte humaine, ne venez pas. Si vous voulez refaire ce que les anciens ont imaginé, ne venez pas. Une école de théâtre ne peut être qu’un lieu malfamé où se retrouvent les mauvais élèves en manque de formes nouvelles. Il faut de fortes têtes pour se lancer dans l’aventure théâtrale.