SEPTEMBRE – DECEMBRE

1. Approche des techniques respiratoires
2. Approche des techniques de la diction
3. Apprentissage des bases de l’improvisation
4. Pratique de divers jeux liés à la technique de l’acteur
5. Culture théâtrale générale
6. Technique lié à la partition
7. Choix des textes pour le spectacle de fin d’année

JANVIER – JUIN

1. Mise en pratique des techniques apprises et maintien de celles-ci
2. Travail de la partition et de différents répertoires
3. Approfondissement des recherches liées à l’interprétation d’un personnage
4. Préparation du spectacle de fin d’année

Matière profonde traitée durant l’année

L’importance du verbe, l’importance de la découverte de soi, l’importance de la socialisation, et la possibilité d’une guérison par le théâtre ou tout au moins d’un mieux-être réel.

En pratique

Le corps

Pour comprendre que celui-ci, même s’il est en action face aux autres, n’est pas un ennemi mais plutôt un moyen d’expression fort et serein.

La voix, la parole

Car elle est porteuse de l’émotion ; le son s’appuie sur le souffle qui lui-même est le reflet de la vie interne du sujet.

Le personnage

Comprendre les caractères, la poétique de la distribution, emploi, contre-emploi, non-emploi, cerner les types, les rôles.

L’espace ( espace dramatique et espace pictural )

Parce qu’il est une dimension fondamentale du texte dramatique puisque celui-ci est destiné à trouver place sur scène. Son rôle « structurant » permet à la « pièce de théâtre » de se distinguer des autres genres littéraires ( narratif, lyrique, argumentatif ) et à la scène de s’ouvrir à l’influence d’espaces de représentations différents ( la toile, l’écran, la piste…).

Le rythme

Il s’agit surtout ici du rythme collectif ; pour apprendre à être ensemble, à partager le besoin et la nécessité d’aller ensemble vers un but commun.

La connaissance de soi

Car se connaître par l’expression théâtrale, c’est aussi apprendre à donner pour mieux recevoir.

La connaissance de l’autre

Car l’autre n’est pas un prolongement de soi-même ; l’autre a des choses à nous dire et à nous montrer, qui peuvent nous aider à nous enrichir et à être mieux avec nous-mêmes.

La dynamique groupale

(Prenez un jeu de mikado pour théorie) Le groupe est une entité qui vit, respire, a des problèmes. Il est nécessaire que l’individu dans le groupe trouve sa place et que le groupe aident les parties qui le composent à se magnifier, à se dépasser grâce à lui.

La relaxation

Inutile de dire à quel point nous avons besoin de détente et de relâchement ! La relaxation aide à un meilleur rapport à son schéma corporel, à son rapport à l’espace, à l’écoute de soi.